Municipalité d'Irlande
 

Site d’observation Étang Stater



Description

Facile d’accès, ce site enchanteur propose désormais une activité marquée par l’émerveillement et le rapprochement avec la nature.

L’endroit est toujours fréquenté par la tortue serpentine qui, à chaque printemps, vient y pondre ses œufs sur des buttes de gravier, un rituel qu’elle répète depuis des milliers d’années. 

L’étang Stater est déjà bien connu des amateurs d’ornithologie comme étant un site privilégié pour l’observation de la faune ailée.

L’endroit est d’autant plus intéressant en raison de l’aménagement de la gravière protégée pour la quiétude des tortues et de l’érection d’une tour de nidification pour le Balbuzard pêcheur.


Kiosque avec vue sur le marais

Un kiosque de bois brut, que les éléments de la nature altèrent peu à peu, fait maintenant partie de ce marais où se côtoient de multiples espèces d’oiseaux, même rares, des poissons, des batraciens et des plantes des marais qui font de l’Étang Stater un des rares et combien précieux marais filtrant naturel. Ce kiosque permet maintenant aux amants de la nature de s’y glisser discrètement et d’admirer.

 

Barrière à tortue et tas de gravier en arrière plan



Des éléments décoratifs s’intègrent avec harmonie au site et mettent en évidence des acteurs centraux de ce riche milieu humide. Ici, une tortue se déplace dans la végétation, partie de son environnement. À l’arrière, l’un des butons de gravier aménagés pour faciliter l’enfouissement des œufs de la tortue serpentine qui seront réchauffés tout l’été avant leur éclosion, tôt à l’automne.

 

Serpentine sur le gravier



Les émotions sont les mêmes : étonnement et fascination. Étonnement, parce que voir une grosse tortue ici, chez-nous, fait voler en éclats la croyance trop répandue que les tortues sont des reptiles des pays du sud. Fascination, parce que la tortue rejoint l’inconscient collectif.  On sait vaguement qu’elle vit vieille, plus vieille que nous, la serpentine, soit plus de cent ans. Davantage, on sait aussi vaguement qu’elle vient de la nuit des temps, environ 200 millions d’années. En fait, la tortue fut contemporaine des dinosaures, qui eux ont disparu depuis si longtemps. On voit ici la tortue serpentine déambulant sur un tas de gravier dans lequel elle s’enfoncera pour y pondre ses œufs.

 

Tour du balbuzard

Le regard aiguisé de l’observateur découvrira une tour effilée traçant une fine ligne à l’horizon. À son sommet, un enchevêtrement de tiges de plantes, prélevées dans le marais, révèle la présence d’un rapace qui a tout pour festoyer à l’Étang Stater. Il s’agit du Balbuzard. Davantage, il a adopté ladite tour parce qu’elle lui garantit les conditions recherchées pour sa nidification.

 

Pygargue



Spectaculaire, il l’est. Qu’il soit haut perché, le port de tête altier, et le regard aiguisé fouillant le paysage, qu’il se détache sur un ciel bleu, multipliant les circonvolutions en vol plané, toutes ailes déployées, il nous émerveille. L’Étang Stater est un lieu sûr pour qui veut admirer le Pygargue, cet imposant rapace diurne.


Visitez également l’Agence régionale de mise en valeur des forêts privées de la Chaudière pour plus d'informations.

Consulter aussi les sites Web suivants


 

 

Ce projet est une initiative de la Municipalité d’Irlande dans le cadre du Pacte rural 2003-2008 du Gouvernement du Québec avec, comme partenaires financiers: la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et Verte Irlande, organisme communautaire voué notamment à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine naturel du territoire.

Voir le dépliant complet

157, chemin Gosford, Irlande, Québec, Canada, G6H 2N7 | Téléphone : (418) 428-9216 | Télécopieur : (418) 428-4262
Tous droits réservés © 2019 Municipalité d'Irlande